Aperçu des finances fédérales

Budget 2022

Compte de financement, financement des dépenses

En milliards de francs

Résultats du compte 2016 (diagramme)

Après s’être effondré en 2020 (- 2,6 %), le produit intérieur brut (PIB) a amorcé une nette reprise au printemps 2021. À condition que l’assouplissement des mesures de restriction contre la pandémie de COVID-19 puisse être maintenu, l’économie suisse devrait afficher une croissance supérieure à la moyenne en 2021 et en 2022 (respectivement 3,6 % et 3,3 %).

Le budget 2022 table sur un retour progressif à une situation budgétaire normale après la crise causée par la pandémie. Si les exercices 2020 et 2021 enregistrent un déficit élevé du compte de financement, on s’attend à ce que l’exercice 2022 renoue avec la croissance et se solde par un excédent de financement de 619 millions. Prévoyant des recettes de 78,6 milliards, le budget 2022 est plus optimiste que le budget 2021 (75,8 milliards) et l’estimation faite pour 2021 (76,1 milliards). Pour ce qui est des dépenses, un montant de 78 milliards est budgété. Il est inférieur de 4,8 % aux prévisions budgétaires de 2021. Sa baisse tient à ce que les dépenses nécessaires à la lutte contre la pandémie de COVID-19 devraient être bien moindres que lors de l’exercice précédent. Dans le budget 2022, ces dépenses sont estimées à 1,2 milliard (voir la vue d’ensemble).

Les exigences du frein à l’endettement sont remplies. Bien que l’économie suisse se relève progressivement de la crise du coronavirus, ses capacités de production devraient rester encore légèrement inférieures à leur niveau potentiel en 2022. C’est pourquoi le frein à l’endettement autorise, pour le budget ordinaire, un déficit de 617 millions au compte de financement. Après déduction de l’excédent budgété (23 millions), il subsiste un excédent structurel de 640 millions destiné à réduire le découvert du compte d’amortissement.

L’excédent de financement prévu au budget 2022 permettra de réduire de 0,6 milliard la dette brute qui, selon les estimations, se creusera de nouveau en 2021 en raison des mesures visant à endiguer la pandémie de COVID-19. À la fin de 2021, la dette brute devrait atteindre 110,5 milliards (+ 6,9 milliards). Le besoin de financement est avant tout couvert par l’émission d’emprunts et de créances comptables à court terme.

 

Downloads

Dernière modification 26.08.2021

Début de la page

https://www.efv.admin.ch/content/efv/fr/home/finanzberichterstattung/bundeshaushalt_ueb.html