Aperçu des finances fédérales

Résultats du compte 2020

Compte de financement, financement des dépenses

En milliards

Résultats du compte 2016 (diagramme)

La pandémie de COVID-19 a engendré, pour la Confédération, des diminutions de recettes et des dépenses supplémentaires importantes. C’est pourquoi le compte 2020 affiche un déficit de financement record de 15,8 milliards. En 2020, l’évolution économique a été fortement ralentie par la pandémie de COVID-19 et par les mesures prises pour l’endiguer. Alors que le budget 2020 prévoyait un taux de croissance nominal de 2,3 %, l’économie a finalement enregistré un recul de 3,4 %. En raison de la contraction de l’économie, les recettes sont restées inférieures au niveau de l’année précédente (- 4,0 %; - 3,0 milliards) et au montant budgétisé (- 3,6 milliards). Les dépenses ont dépassé de 16,4 milliards (+ 23 %) le niveau de l’année précédente et de 12,5 milliards le montant budgétisé.

Compte tenu de la situation de l’économie, un déficit conjoncturel de 2,9 milliards était autorisé au compte ordinaire. Au final, le déficit de financement ordinaire s’élève à 1,2 milliard. Par conséquent, les exigences du frein à l’endettement sont dépassées au compte ordinaire (excédent structurel de 1,6 milliard). Les dépenses requises en 2020 pour endiguer la pandémie de COVID-19 se sont montées à 15 milliards au total (voir la vue d'ensemble). La plupart de ces dépenses ont été effectuées à titre extraordinaire (14,7 milliards). La disposition d’exception du frein à l’endettement a été appliquée, car la pandémie constitue un événement extraordinaire échappant au contrôle de la Confédération. Ce procédé a permis d’éviter que les besoins de financement extraordinaires n’affectent l’exécution des tâches ordinaires. Les dépenses extraordinaires ont été portées au compte d’amortissement, qui affichait ainsi, à fin 2020, un déficit de 9,8 milliards.

La Confédération a couvert ses besoins de financement élevés en augmentant ses emprunts (+ 6,6 milliards), tout en réduisant son patrimoine financier (- 8,7 milliards). Par conséquent, la dette brute s’est accrue à 103,6 milliards (+ 6,6 milliards). La dette nette équivaut à la dette brute après déduction du patrimoine financier; elle a progressé de 15,3 milliards.

Downloads

Dernière modification 19.03.2021

Début de la page

https://www.efv.admin.ch/content/efv/fr/home/finanzberichterstattung/bundeshaushalt_ueb.html