Conjoncture

Évolution du produit intérieur brut

Évolution du produit intérieur brut, réel et nominal (en %, corrigé de l’influence des grands événements sportifs)

Evolution du produit intérieur brut
Quelle_f

Durement affectée par la pandémie de coronavirus et les mesures prises pour enrayer l’épidémie au cours du premier semestre 2020, l’économie suisse pourrait ainsi avoir subi son ralentissement le plus marqué depuis 1975. Les mesures prises par la Confédération, les cantons et les communes en réponse à la crise ont permis, jusqu’ici, d’éviter que l’effondrement économique n’entraîne des conséquences encore plus graves. En l’absence d’une nouvelle vague de la pandémie, l’économie devrait pouvoir se relever progressivement à partir du second semestre. Fortement tributaire de l’évolution de la pandémie à travers le monde, l’évolution future de la conjoncture reste toutefois entourée de grandes incertitudes.

Le PIB réel devrait subir un recul de 6,2 % en 2020 (alors que le budget prévoyait une croissance de 1,7 %), avant de bénéficier d’un effet de rattrapage de 4,9 % en 2021. De 2,3 % en 2019, le taux de chômage passera à 3,8 % en 2020 et à 4,1 % en 2021. En raison de la baisse du prix du pétrole, du recul marqué de la conjoncture et de l’appréciation du franc, le taux de renchérissement devrait redevenir négatif en 2020 (- 0,9 %, contre une hausse de 0,6 % attendue au budget) et le rester en 2021 (- 0,3 %). Compte tenu du renchérissement, la croissance du PIB nominal sera de - 6,7 % en 2020 (contre une hausse de 2,3 % prévue au budget), avant de passer à 5,1 % en 2021.

Dans le cadre du budget 2021, l’estimation du PIB est, pour la première fois, corrigée de l’influence des grands événements sportifs, correction qui permet de mieux refléter l’évolution conjoncturelle.

Downloads

Dernière modification 19.08.2020

Début de la page

https://www.efv.admin.ch/content/efv/fr/home/finanzberichterstattung/bundeshaushalt_ueb/konjunktur.html